Posture of the week - Natarajâsana – YUJ - Maison de pleine conscience

Posture of the week - Natarajâsana

Posture of the week - Natarajâsana
Posté le
Nata - Danseur
Raja - Roi, seigneur
Asâna - Posture
Après avoir parlé d’ancrage, je vous invite ici à travailler la posture du danseur, « Natarajasana » en sanskrit. Cette posture est inspirée par le dieu hindou Shiva. Lorsqu’il danse, le monde se met à trembler et se désintègre pour devenir néant et permettre à un nouveau de se créer. Dans cette même idée, il est dit que cette danse est accomplie afin de détruire l’égo et permettre à l’âme pure de se révéler
Dans notre quotidien… L'idée est toujours de s’enraciner, mais aussi de ramener un peu de légèreté et fluidité dans ses mouvements. S’ancrer pour mieux faire face aux événements que nous sommes amenés à traverser, mais aussi, s’assouplir dans notre façon de réagir, d’appréhender les choses. On se laisse aller à travers les hauts et les bas de la vie, sans jamais perdre notre centre. On est ancré, mais notre cœur est ouvert et prêt à danser
Comment ?
 
-Placez-vous en Tadasana, la posture de la montagne. Pieds fermement ancrés sur le sol, jambes actives, les bras le long du corps, épaules détendues. Concentrez-vous sur votre respiration. 
 
-Continuez d’ancrer votre pied gauche au sol tout en décollant le pied droit. Pliez le genoux droit et ramenez votre talon vers la fesse droite. La jambe gauche est ferme, légèrement tournée vers l’intérieur.
-Attrapez l’intérieur de votre pied droit avec votre main droite, de sorte à ouvrir votre épaule et ainsi ouvrir votre coeur.
 
-Soulevez le bras gauche vers le ciel comme une invitation tout en étirant le haut de votre dos et votre poitrine.
-Étirez votre jambe droite en pressant doucement votre pied droit dans votre main droite.
 
-Au fur-et-à mesure que vous pressez votre pied dans votre main, le bras gauche descendra au niveau de vos yeux. 
-Trouvez un point fixe au delà de votre main gauche devant vous.
 
-Respirez. Et si vous tombez, souriez et prenez le temps de recommencer. Ne vous précipitez pas dans la posture, l’équilibre n’en sera que plus difficile. Au contraire, comme dans la vie, apprenez à vous relever avec légèreté et grâce. Recentrez-vous et amusez-vous à trouver cet équilibre. Ne pas trop presser son pieds contre sa main « au risque » de revenir vers l’arrière et ne pas trop descendre vers l’avant.
Après cette posture
La façon dont vous sortez d’une posture est aussi importante que la façon dont vous y entrez :
-Refaites les étapes en sens inverse. Relevez votre main gauche vers le ciel tout en ramenant votre jambe droite vers l’avant. Relâchez votre main et revenez dans votre tadasana.
-Ici, plongez vers l’avant, dans la posture Uttanasana. Fléchissez les genoux, ventre pressé contre les cuisses, relâchez complètement les bras, la tête et la nuque.
-Inspirez redressez vous, vertèbres après vertèbres, tête en dernier.
-Inspirez, levez les bras vers le ciel (relâchez les épaules ;)) et ramenez vos mains en prière devant votre coeur.
-Tadasana, et... changez de côté ! C’est votre deuxième chance. Et si votre équilibre est plus difficile d’un côté que de l’autre, ne vous inquiétez pas c’est tout à fait normal !
Les bénéfices 
-Étire les épaules, ouvre la poitrine
-Étire les cuisses, l’aine et l’abdomen
-Renforce les jambes et chevilles
-Améliore votre équilibre, concentration et coordination
-Améliore la confiance et l’enracinement
Namaste Yogis ❤

Sasha Pace  

0 commentaires

Laisser un comentaire

Tous les commentaires sont vérifiés avant publication

Hello You!

Rejoignez notre newsletter